La magie des réseaux

Ceci n'est qu'un prélude à la suite

19 décembre 2017

Par hugo et lucas

Les trois pays suivants n’étaient pas prévus au programme. Mais, aléas du voyage, nous allions nous confronter à l’improbable. C’est ainsi que nous avons passé 15 jours absolument exceptionnels, au milieu de paysages extraordinaires. Pour l’anecdote, nous avons été jusqu’à visiter un pays qui n’existe sur aucune carte, et sommes interdits de séjour en Azerbaïdjan, sous peine d’être prisonniers politiques. Eh oui, c’est ça Cooking up the Country ! On vous avait bien dit qu’on allait risquer nos vies ! Alors on s’est dit que pour bien raconter les choses, il fallait une petite mise en contexte…

Tout commença, comme par hasard, par un repas. Celui de Mickael, le cousin de Lucas. A cette époque, nous étions encore insouciants sur l’île de Rhodes. Le repas, lui, était fini, mais en France. Mickael donc, nous informe qu’il a dîné avec un ami, colocataire d’une certaine Nana, de son prénom. Il lui parle de Cooking up. Elle est intéressée, et lui dit qu’il peut nous transmettre son contact. Nous voici donc à appeler Nana, que nous connaissons parce que l’ami du cousin de Lucas a organisé un repas. Vous êtes perdus ? Attendez la suite.

Dans les jours qui ont suivi, Nana a mobilisé une armada d’amis, de connaissances et autres. Notre liste d’amis Facebook a explosé, remplie de gens que nous ne connaissions pas, recommandés par une personne que nous n’avions jamais vue. À tel point que nous avons dû prendre des notes pour savoir qui était qui, qui habitait où, et qui pouvait nous voir quand ! C’est pas fou, ça ? Honnêtement, jusqu’ici, nous pensions avoir eu un aperçu de ce que voulait dire « hospitalité ». Mais là… Un changement de cap imprévu donc, mais sans regret. Car si nous avons entièrement traversé la Turquie en express, ce fut sous l’impulsion de Nana… Et chacune des personnes que nous avons contactées a répondu présente. Plus que présente. C’est pourquoi nous voulions les citer ici, d’une part pour que vous puissiez aborder la suite sans être perdus, mais surtout pour les remercier une à une, elles qui nous ont tant donné. Et attention ! On ne parle ici que des contacts de Nana ! Car eux-mêmes nous ont présenté d’autres personnes. Mais ça, nous en parlerons en temps et en heure.

Nana : L’inconnue. Chef d’orchestre de nos rencontres à venir. Nana, si tu lis ces mots, merci infiniment. Et nous serions très heureux de te voir en vrai, chez toi, chez nous, ou n’importe où dans le monde !

Roma, qui nous a si bien accueillis à Tbilissi.

Nelly, qui nous aura organisé l’extraordinaire dans un pays dont nous ne connaissions même pas l’existence.

Arus, qui nous aura ouvert les portes de sa guest house.

Tigran et Narine, qui nous auront montré Erevan.

Laisser un commentaire