L'ocvirki

30 décembre 2017

Par hugos et lucas

C’est beau, c’est naturel, c’est vegan… Ou pas ! Nous commencerons par vous souhaiter bonne chance pour la prononciation (otzvirqui). C’est un peu l’huile d’olive de Slovénie. Beaucoup de plats sont mitonnés avec ce petit pot de graisse de porc, additionné de petits morceaux de graillon. Utilisé comme du beurre de cuisson, il relève le goût des légumes grâce à son côté piquant. Bien que moins bon pour la santé que l’huile d’olive, il possède quelques arguments de poids. Moins cher que la viande, il pourra cependant donner à vos légumes ce goût particulier et apprécié par la plupart des viandards. Il se conserve plutôt bien au frigo dans son petit pot de confiture. Il permet également de transcender la sempiternelle question : « Beurre ou huile d’olive ? », vous propulsant immédiatement au statut d’érudit de la cuisine des Balkans !

Bien évidemment, il est difficile de trouver de l’ocvirki en France, mais nous avons trop tendance à oublier que la graisse animale peut être une excellente variation pour nos plats habituels. Alors un pot de graisse d’oie ou de canard ne sera pas forcément un investissement perdu.

Laisser un commentaire